L’aide : pourquoi ?

1-

Une autre question épistémologique qui se pose concerne l’ aide . A quoi sert l aide ?

il est important de rappeler que l’ « aide humanitaire » a des sources religieuses. Dans toutes les religions monothéistes la charité est un des piliers de la croyance ( Zakaat : charité musulmane, Tsedaka : charité hébraique ) . Elle est la base de la « philanthropie », secteur plus ou moins développé selon les pays ( par exemple aux USA , elle est estimé a environ 1 % du PIB ) .

Certains détracteurs de l’aide considère qu’ elle est inefficace ( cf William Easterly, ancien directeur de la banque mondiale, dans Le Fardeau de l'homme blanc, Penguin Press ) , à cause du manque de contrôle sur les personnes qui la mettent en place.

mais il faut bien voir la finalité de l aide sous l œil des deux protagonistes : d’un coté le pays donateur, de l autre cote le pays récipiendaire :

Les objectifs des pays donateurs (les pays riches ) ont évolués. si historiquement , ils etaient surtout liés à leur politique étrangère de contrôle et d’ influence, ils s’ orientent de plus en plus vers la mise en place de stratégie internationale d’ espaces de paix, de sécurité et de stabilité, et d échanges économiques . ( cf travaux du Comité d’aide au développement de l’OCDE , http: //www.oecd.org ).

Tandis que le point des pays récipiendaire est radicalement différent. l’ aide est tantôt un devoir de réparation des pays riches – qui ont été colonisateurs – tantôt un devoir de solidarité , comme les politiques de redistribution entre riches et pauvres mis en place dans les pays développés.


1 commentaire:

Anonyme a dit…

aide humanitaire et charite chretienne ! sujet oh combien important