- Inégalité et progrès technologique

le progrès économique accroît les inégalités a court terme.

selon l’Économiste Gilles St Paul ( cf http://www.geocities.com/gspaul_8047/, a ecrit plusieurs ouvrages dont « the political economy of labour market institutions » ), Sur le long terme, le progrès technologique a permis d’accéder à un meilleur bien être. Le PIB / habitant a été multiplié par dix au cours des deux derniers siècles, avec une amélioration incontestable du bien être (accroissement de la durée de vie, internet, cellulaire, etc…).

Mais ce progrès, en particulier au cours des dernières décennies, s’est aussi accompagné par une hausse des inégalités a court terme : dans un même pays, et entre les pays.

Par exemple, aux USA, le salaire médian a baissé (de 5%) entre 1970 et 1989, correspondant une hausse des salaires les plus élevés (de 5%) et une baisse des salaires les plus bas (de 25%) pendant cette période.

Quelles sont les causes de cet accroissement des inégalités :

1- biais par lequel les nouvelles technologies augmentent la productivité des gens bien payés et réduit celle des gens mal payés :

Certaines taches (comme les taches cognitives non routinières) voient leur productivité augmenter et donc la rémunération du travail correspondant augmente, alors que d’autres tâches (par exemple routinières) sont remplacées par les nouvelles technologies, et voient donc la rémunération du travail correspondant baisser.

2- Ajustement de capital :

la capital est attiré vers les nouvelles technologies, plus rentables. d’ où un désinvestissement dans les technologies anciennes, et donc une baisse de la productivité du travail correspondant, et baisse de la rémunération des travailleurs qui n’ont pas su ou pu s’adapter.

En parallèle, les travailleurs les plus qualifiés, étant plus adaptables, utilisent les nouvelles technologies et voit donc leur productivité augmenter ainsi que leur salaire.

3 Effet transitoire du progrès technique asymétrique a court terme :

Quand un secteur est plus utilisateur que les autres du progrès technique, sa productivité peut beaucoup augmenter. mais si la demande ne suit pas, il y aura une baisse des salaires des travailleurs dans ce secteur( exemple dans l automobile ou la productivité a été multiplié par 5 mais pas le marché ). Mais cet effet est a court terme.

4 Effet superstar :

Le progrès technique permet aux entreprises / personnes les plus « performantes » de s’emparer de la totalité d’un marché, et donc d’accroître considérablement leur revenu, creusant ainsi plus l’ inégalité avec les autres. Par exemple, une star performante peut ( grâce au média ) devenir superstar. Les autres artistes , même s’ ils sont marginalement moins talentueux seront obligés de se convertir. D’ où un accroissement des inégalités de salaires importants. Cet effet n’est heureusement pas toujours aussi automatique, car en dehors de l exemple des artistes, généralement les entreprises / individus moins performants vont accroître leurs performances grâce aux nouvelles technologies et concurrencer les leaders.

Gilles Saint Paul indique bien que ses effets d’inégalité salariale sont à court terme. Et qu’ il est préférable de les accepter plutôt que de se lancer dans une politique de rigidité salariale ( car elle ne font que déplacer l’ ajustement vers un accroissement du chômage ) .

Il semble donc que le progrès technique implique un accroissement de l’ inégalité salariale au moins à court terme. Est-ce « éthique » ? ce sera l objet de futur développement.

Aucun commentaire: