les attentes éthiques

Alexandre D. ZENIE a donné, courant septembre 2008, une conférence sur « la réponse aux attentes éthiques » devant un auditoire composé de consultants issus des grandes écoles d'ingénieurs (Polytechnique, Mines, Télécommunications, Ponts et Chaussées).

Dans son exposé « Répondre aux attentes de nature éthique », il pose la question suivante : comment l’entreprise, confrontée de plus en plus à des attentes éthiques, peut-elle saisir ces attentes comme des opportunités pour innover et se développer? Il indique également le sens de ces attentes pour le métier de consultant et propose des voies de réponse, en invitant les personnes intéressées à mettre en place un groupe de travail et de réflexion sur cette thématique.

Son intervention est structurée autour des axes suivants.

- Les nouvelles attentes en matière d’éthique et de responsabilité
- Les exemples d'entreprises qui ont répondu à ces attentes
- Une approche des voies responsables
- La méthodologie qu'il propose dans son approche
- Les voies responsables et le groupe XMC

1.Les attentes en matière d'éthique et de responsabilité

Pour montrer l’émergence et le développement de ces attentes de la part des parties prenantes, Alexandre D. ZENIE a mentionné quelques exemples d’indicateurs récents (croissance des investissements dans des fonds "éthiques", et responsabilité croissante du chef d'entreprise en cas de fraude ou corruption). Il a insisté sur le coût énorme que l’absence d’éthique peut générer (jusqu'à la disparition de l’entreprise, cf. le cas ENRON) et sur l’incidence de la réglementation internationale et de son évolution de plus en plus contraignante. Alexandre D. ZENIE a aussi donné quelques éléments prospectifs qui vont dans le même sens (le changement dans le rôle du leader, les formes de management, la limite de l'innovation purement technologique et la décroissance du rôle de l'état par rapport a celui de l'entreprise).
Il a conclu ce chapitre en invitant les entreprises à changer de logique face à ces attentes, en allant de la logique de la gestion des risques à celle du développement responsable.


2. Quelques exemples d’entreprises ayant saisi cette opportunité et mis en place des projets de développement responsable

A.D. ZENIE cite les exemples suivants.

- Danone, avec le projet Grameen Danone Foods au Bangladesh, issu d’un partenariat entre Danone et la Grameen Foundation. La société Grameen Danone Foods produit des yaourts enrichis de nutriments qui permettent de lutter contre la malnutrition au Bangladesh, dans le respect de la création de valeur par le groupe Danone.
- Essilor, avec son projet indien. Essilor est parvenu à mettre sur pied en Inde un modèle de fabrication et de vente de lunettes adapté aux pauvres. Il s’agit d’un système innovant et rentable, qui bénéficie du potentiel de ce marché et lutte contre le fléau de la cécité. Ce nouveau "business model" apporte un potentiel de croissance considérable.


3. Approche Concrète

Alexandre D. ZENIE rappelle d’abord sa définition de l'éthique dans l’entreprise. Il s'agit d'une éthique de la responsabilité, qui se fonde sur la recherche des conséquences les meilleures sur le plus grand nombre de parties prenantes.
Il développe ensuite la méthodologie suivie en entreprise, qu'il a exposée dans l'article rédigé pour le numéro d’octobre 2008 de la revue « La jaune et la rouge ». Elle suit plusieurs étapes, depuis la cartographie et l'étude de l'évolution des attentes, jusqu’à l'assistance au pilotage, en passant par la recherche de voies nouvelles de développement responsable.

4. Les voies éthiques et responsables et le métier de consultant


A.D. ZENIE commence par indiquer ce que ces nouvelles voies lui ont apporté. Pas uniquement dans son développement professionnel, mais également au niveau de son évolution personnelle. Elles lui ont donné une ouverture et une réceptivité nouvelle en termes de rencontres, lui ont permis de revisiter certaines disciplines comme la philosophie, l’économie et les sciences humaines. L’éthique a aussi des répercutions dans son métier, en termes de transparence, de cohérence, de recherche de sens, de respect de l’autre. Il montre ensuite comment cette thématique peut trouver une résonance en chacun de nous et en quoi c'est un thème particulièrement pertinent pour nous en ces périodes troubles (notre responsabilité en tant que diplômés « privilégiés », en tant que professionnels le plus souvent seniors, en tant qu’experts reconnus dans certains domaines d’activité).


5. Conclusion

Alexandre D. ZENIE, termine en invitant les membres intéressés à se référer à son article dans "La jaune et la rouge", numéro 638, du mois d'octobre 2008.